De la culture générale super claire !

FAQ

https://assets.support-vision.fr/images/28/Image-principale-9.jpeg

Bon ok j’ai menti, ce n’est pas tout à fait terminé ! Ce tout dernier article est là sous forme de FAQ pour répondre à des questions qui m’ont été posées suite à la publication originelle de ce dossier. Ça ne sera pas toujours des questions, parfois des sortes d’affirmations que je vais compléter mais peu importe.

Chaque titre qui va suivre correspond à une question, indépendante aux autres, à laquelle je vais répondre… Bref tu sais ce qu’est une FAQ !

« Ouais mais en fait ça sert pas à grand-chose ton dossier, c’est pour gérer les rencards mais comment on fait pour en avoir au départ hein ? »[tocIgnore][/tocIgnore]

Alors c’est simple : soit tu n’as rien lu (ou peut être juste la conclusion à l’arrache) soit tu n’as rien compris du tout. Dans les deux cas, je t’invite à (re)lire !

Plus sérieusement, il… Non en fait je suis sérieux. Ce dossier te donne les clés pour te rendre séduisant auprès de l’autre sexe, autrement dit pour que tu aies le bon comportement/état d’esprit pour maximiser tes « chances ». Donc ça fonctionne aussi bien pour gérer un rencard que pour gérer ce que j’appelle la « phase séduction » jusqu’au premier roulage de pelle (jusqu’à ce premier rencard ou le suivant au maximum, on embrasse au plus vite !). Par contre garde bien en tête que quand il s’agit d’être en couple là ce n’est plus exactement la même histoire…

« C’est bien beau tout ça… Mais où on peut parler à des filles quand on n’a pas de potes et pas de cercle social ? »[tocIgnore][/tocIgnore]

Ah ce n’est pas très compliqué (enfin ça dépend du point de vue on va dire). Il y a plusieurs solutions, mais tu les connais probablement déjà :- Accoster dans la rue / bars où tu irais (seul donc) - mais ça demande beaucoup de co*illes ;- Faire en sorte de résoudre ce « problème » (pour les amis là), plus au long terme donc ;- S’inscrire sur des sites de rencontre - ça semble plus facile sur le principe mais ce n’est pas si sûr en soit.

J'étais moi-même dans ce cas il y a quelques années, sans expérience avec 3 potes et 2 filles à tout casser dans le cercle social « étendu » (les 2 en couple), je ne sortais pas (hormis pour faire des LAN et encore !), je n’avais quasiment jamais parlé à des filles d'ailleurs etc. Qu’est-ce que j’ai fait ? Je me suis forcé à aller à quelques soirées avec ces potes (même si je détestais), j'ai « pris contact » avec une des filles en lui rendant un service (conseils pour acheter un PC et installer un linux dessus si tu veux les détails) et je me suis inscrit sur des sites de rencontres. 1 an après j'ai couché, ce n'était pas une coïncidence je pense !

C'est ce que j'ai essayé de dire dans mon dossier, il n'y a malheureusement pas de secret pour pécho il faut se bouger avant tout, et il ne faut pas s'attendre à avoir des résultats en 5 minutes, ni en 5 mois quand on part de loin. Enfin, il ne faut jamais mettre les filles en objectif prioritaire, commence par te trouver plusieurs passions et cherches à en parler avec les autres !

« Comment aborder une fille qui est toujours dans un groupe et jamais seule ? (dans un bar, en soirée, à la fac, dans un parc…) »[tocIgnore][/tocIgnore]

C’est simple : tu abordes le groupe. Alors oui « simple » c’est facile à dire, ça demande de prendre son courage à deux main c’est certain. Par contre attention, tu fais bien comprendre que tu vises la fille en particulier et surtout pas plusieurs ou même toutes les filles du groupe. En effet si tu te mets à en draguer deux ou trois en même temps, elles te prendront pour le mec qui est là pour s’envoyer en l’air tout au plus ce qui va réduire tes chances (ça veut ne pas dire qu’elles seront à zéro non plus).

Le mieux c’est quasiment de faire comme s’il n’y avait pas de groupe, tu arrives et tu parles directement à la fille si possible comme si elle était seule. Bon faut un minimum s’introduire au groupe quand même mais un simple « salut les gens vous êtes en L2 ? » par exemple suffit pour lancer une rapide conversation. Ensuite comme de rien tu parles avec la fille en exprimant clairement tes intentions etc. Si des gens écoutent ou essaient de participer, par exemple une amie « surveille » ou un mec trolle, c’est simple rigole, parle normalement avec eux rapidement et continue de discuter avec ta cible en priorité, je n’ai pas dit qu’il faut ignorer le groupe non plus. Voir l’entrée de la faq sur les « shit-tests » plus bas pour aller plus loin sur ce point.

Un autre truc à faire sinon, en bar par exemple si c’est une parfaite inconnue et qu’elle est avec un groupe d’ami(e)s, regarde souvent et avec insistance dans leur direction (surtout ta cible) comme si tu la matais. Attention quand même à ne pas trop les fixer en mode gros « creepy », regarde ailleurs aussi hein, pas juste elles. A un moment elles le verront bien et à partir de là, deux réactions : soit elles vont (probablement) rigoler entre elles et répondre un peu à ton regard (si elle(s) le fait ne regarde pas ailleurs immédiatement, montre bien que tu la regarde et que tu l’assumes, fais un petit sourire par exemple et seulement après romps le contact, c’est ce qui te différencie des « creepy » ET des sans cou*lles en même temps), soit… elles vont t’ignorer ou changer de place ? En général c’est plus probable que ça soit la première chose, faut vraiment que tu aies l’air d’un pervers qui fait flipper pour que ça soit la seconde (ou elles sont en couple peut être).

Si tu es dans le premier cas, tu peux aller les voir et y aller cash du genre « Je trouve que tu es mignonne, tu t’appelles comment ? » et hop te voilà incrusté dans le groupe, à toi de gérer la suite. Tu peux le faire avec plus d’humour si c’est cohérent avec ta personnalité, comme « Heu salut les filles, dîtes je suis timide pourquoi vous me regardez ? Ça me gêne… » (Fou rire garanti, et comme on dit femme qui rit…). Sinon si tu ne te sens pas, tu peux rester à ta place et en partant laisse un petit papier avec ton numéro dessus à leur table (en le posant bien devant la fille que tu vises). Même pas besoin de parler. Et tu verras bien si tu reçois un message ! Tu n’as rien à perdre non ?

« Je suis surpris sur le fait de communiquer son stress/gêne dès le début : c'est vraiment une bonne idée ? »[tocIgnore][/tocIgnore]

Oui pour moi c'est important de communiquer ton stress ou autre assez vite, car rien que le fait de le dire ça le réduit pour toi. En effet le garder c’est une forme de honte, donc un gros risque d’avoir des émotions négatives en cercle vicieux. En plus ça fait un sujet de conversation potentiellement.

Mais c’est surtout que si tu ne le dis pas, elle va le sentir ce qui va la mettre mal à l’aise. Si au contraire tu le dis elle va voir que t’assumes et qu’on s’en fout en soit, que ce n’est pas grave etc. Pas de risque qu’elle soit mise mal à l’aise du coup. Pourquoi elle serait mal à l’aise si elle te sens stressé ? L’empathie, mais aussi parce que pour une femme, si tu n’es pas bien avec elle c’est qu’il y a un soucis : soit c’est que tu n’as pas l’habitude de côtoyer des femmes (alerte rouge dans son esprit car ça sous-entend que tu es peut être un psychopathe ou un désespéré), ou tu prépares un truc qui te stresse comme lui rouler une pelle direct (elle est donc sur ses gardes).

La clé c'est comment tu communiques ce stress. Si tu le fais en pleurant sur ton sort / en déprimant sur ta vie / en lui demandant implicitement de prendre les choses en main, là oui c'est la m*rde. Il faut le faire au contraire dans l'optique d'en rire par exemple (te moquer de toi même avec elle) ou juste d'en parler (« et toi tu te sens comment ? » etc).

C’est pour ces exactes mêmes raisons qu’il faut aussi communiquer son attirance au lieu de la cacher (règle n°3). On dit souvent que les femmes sont des miroirs, si tu ne t'aimes pas et tu ne l’aimes pas alors elle ne t’aimera pas.

« Peux-tu approfondir ta solution pour gagner en confiance en soi, ainsi qu'à l'exprimer physiquement ? »[tocIgnore][/tocIgnore]

Tu te demandes comment exprimer physiquement ta confiance ? C'est simple, déjà la première chose c'est de ne pas se le demander justement, car sinon tu fais directement l'inverse, tu te remets en cause donc tu perds ladite confiance. Tu la communiques à travers l'empathie : si tu es confiant alors tu le communiques, point. Y'a rien d'autre à se demander. Comment être confiant en soit ? C'est bien là tout le problème et la difficulté.

On en revient un peu à ce que je viens de dire, déjà la première chose c'est de se dire que c'est le cas, plutôt que de se dire « Je n’ai pas confiance en moi ». Même si c'est bien plus facile à dire qu'à faire c'est sûr. Ensuite la confiance vient avec l'expérience, y'a pas de secrets malheureusement. Tu peux prendre n'importe quel domaine en comparaison et ça marchera, avec les jeux vidéo par exemple : tu es confiant dans tes capacités, dans tes chances de gagner, que si tu l'as déjà fait... Après y’a aussi des gens qui sont plus confiants de nature et qui pensent pouvoir tout réussir mais c’est la porte ouverte pour être arrogant, attention. Être confiant ce n’est pas croire que tu es le meilleur et que tu vas tout défoncer, tu es humain et tu fais des erreurs (tu as des échecs etc) comme tout le monde !

C’est pour ça que pour moi l'histoire des petits objectifs là (fin de la règle n°1) c'est le plus important, c'est comme ça que tu prends cette expérience par petits morceaux sans te foutre une pression monumentale pour rien. Vois-le comme un jeu.

« Comment trouver des sujets de conversation, pour que cela se fasse naturellement ? » (Principalement lors d’un rencard)[tocIgnore][/tocIgnore]

Bah c’est simple : en parlant de tout et de rien. En lui parlant de ton stress/timidité actuel(s) si vous êtes en tête à tête, en parlant du dernier film que t’es allé voir au cinéma etc… et en lui posant des questions sur ces mêmes sujets. Bon après c'est sûr que tu ne vas pas lui parler de la météo pendant tout un rencard, à un moment il faudra trouver un sujet un peu moins banal. Sauf que tu le trouves comment ce sujet au départ ? Donc voilà, il faut bien parler de ce genre de trucs au début, même si c’est pour ne rien dire en soit. Parle-lui de ce que tu aimes faire et demande-lui la même chose. Parle-lui du dernier livre que tu as lu (si tu lis des livres par exemple), de ton dernier voyage (montre lui des photos !), de la fonte de la calotte polaire etc…

La première chose à faire c'est de ne pas se mettre la pression en mode « mais de quoi on va parler bordel », vas-y au contraire en étant tranquille. Vous êtes deux hein, elle aussi peut lancer des sujets. Puis les blancs ce n’est pas la fin du monde. Au pire si vous n'arrivez pas à discuter c'est que vous n'êtes pas « compatibles » ou qu’elle est inintéressante (eh oui ça existe) osef y'a d'autres filles ! D’ailleurs les blancs c’est souvent le fameux truc dont tout le monde flippe : au contraire montre que tu es un homme quand il y en a un, en la regardant normalement ou avec sourire (pour implicitement dire que c’est à elle de trouver un nouveau sujet) !

Sinon rapidement si c’est par message au lieu d’un rencard, si tu bosses parle-lui du dernier client qui t’as soulé, montre-lui que tu rentres du boulot (ou de la fac…) à vélo/trotinette/voiture/moto/hélicoptère avec une photo ou encore montre-lui la raclette ou la LAN que tu organises chez toi etc !... Tu peux envoyer des conneries aussi ça marche bien.

« Il paraît que pour beaucoup la séduction c'est un jeu, un plaisir, alors que pour moi c'est plus une torture… »[tocIgnore][/tocIgnore]

En effet il faut voir ça comme un jeu, et non pas comme une obligation insurmontable ou je ne sais quoi. Malheureusement c'est assez dur de le voir comme ça quand tu ne vois jamais de filles... ou lorsque tu es dans le besoin tout simplement. C’est d’ailleurs un symptôme que tu es needy. Donc tu sais quoi faire pour remédier à ça (règle n°1 et 2).

Je vois beaucoup les rencards et la « phase de drague » (avant) comme les entretiens d'embauche en fait. Si tu y vas en mode « fais chier, faut absolument qu'ils m'embauchent sinon je suis dans la merde » tu te mets une pression de fou qui ne va rien faire à part réduire tes chances d'être embauché. Bah là c'est pareil. Si t'y vas « pour le jeu », pour l'expérience comme je le dis dans mon dossier, si tu vois rien que le fait d'être présent comme cool, alors tu es sur la bonne voie !

« Je suis inscrit sur des sites de rencontre mais j’ai aucun match / je ne sais pas quoi envoyer en premier message / je me fais ghoster »[tocIgnore][/tocIgnore]

C’est justement à ce niveau-là que les sites de rencontre sont bien plus durs que dans la réalité. Alors pour favoriser tes chances de matchs y’a pas de secrets : une super première photo.

Une photo claire où on te voit bien sans lunettes de soleil. Pas de selfie dégueu à l’arrache et fais cette photo bien habillé, ça fera toute la différence. La description et les autres photos sont là pour « convaincre » si la première photo fait mouche, voire une fois le match fait, c’est donc secondaire. En général il est conseillé de varier les photos et d’en mettre 3-5 maximum, pas besoin de plus. La première où tu es seul où on te voit clairement, une qui montre une de tes passions (extérieure), une en groupe avec des amis, une dernière avec un chat par exemple et voilà stop. Concernant la description le mieux c’est de mettre de l’humour, de l’autodérision par exemple. Mais sinon une description un peu banale où tu dis que tu veux du sérieux suffira probablement.

Si les matchs sont vraiment difficiles alors il suffit d’aller sur les applis où on n’en a pas forcément besoin ! Badoo, Lovoo pour les principales, mais d’autres plus « originales » peuvent fonctionner aussi comme Once ou Fruitz… Ou payer, car sur certains sites ça te donne la possibilité d’envoyer des messages directement.

Et enfin pour le premier message, « l’opener » comme on dit dans le jargon, c’est là qu’il faut tout donner. Le mieux c’est une question ou une remarque sur sa description / photos. Sinon une question simple sur une de vos passions communes (ou ça sera peut-être la première que vous découvrirez), par exemple si tu apprécies de voyager et que tu le fais de temps en temps (qui ne l’apprécie pas ?) tu peux demander simplement « Tu préfèrerais l’Italie ou la Grèce ? » et hop une discussion lancée (en général, mais sinon dis-toi que c’est une cassos et tu ne perds rien, il y en a plein hein). Il faut être original, envoyer une connerie en mode blague peut très bien marcher aussi (un même par exemple).

Sinon pour finir je te conseille de faire des recherches sur le fonctionnement des algorithmes de ces applis. Car par exemple sur Tinder, à l’heure où j’écris ces lignes, il paraît qu’il est plus « rentable » de se recréer un profil toutes les 2 à 3 semaines : Tinder montre les nouveaux comptes en priorité, donc plus de matchs. Tu peux commencer ces recherches en lisant l’article suivant qui est bien plus détaillé.

« J’ai entendu parler de soi-disant « shit test », c’est des bêtises ou ça existe vraiment ? »[tocIgnore][/tocIgnore]

Ah oui en effet ce mot est très présent sur les sites de séduction « conventionnels ». Comme pour la friendzone ou « être needy » etc, mais contrairement à ces derniers je n’en ai pas (encore) parlé.

Alors oui les « shit tests » existent. Qu’est-ce que c’est ? C’est quand une fille te pose une sorte de question piège dans le but de te jauger, te tester. C’est souvent sous la forme d’une pique ou d’une remarque volontairement déstabilisante. Certaines filles le font souvent, d’autres jamais. Ce n’est pas quelque chose d’obligé et il ne faut pas y voir de mauvaises intentions, en général c’est plutôt un réflexe pour elles ou c’est simplement pour rigoler sans arrière-pensées. Mais malheureusement, même si c’est pour rire ta réponse sera importante dans l’image qu’elle(s) se fait (font) de toi en général. Les sites de séduction surfent dessus mais il ne faut pas se focaliser dessus non plus, encore une fois trop réfléchir à tout ce que tu dis c’est non.

Comment il faut répondre alors ? C’est simple, suit les règles que l’on a vues : fais une blague en répondant à côté ou assume et soit honnête. Je m’explique avec un cas concret. Exemple de ce qu’on appelle un shit test : « Toi tu es un dragueur » dit de façon sérieuse ou non, peu importe (par exemple dans un bar alors que tu parles avec cette fille, ou une de ses amies, depuis peu de temps) : répondre simplement « oui » montre que tu as des couilles et tu marques déjà des points (ça sous entends que tu la drague par exemple, elle va être surprise car elle ne s’y attendra pas – bien sûr répondre oui en regardant ses pieds ou au contraire en la regardant avec un sourire ça ne donne pas du tout la même chose !). Un mec « lambda » lui va plutôt se justifier en mode « Heu mais non je te drague pas hein, je te parle juste ». C’est une erreur. Si la fille pose cette question c’est qu’elle le pense plus ou moins, ne pas le reconnaître c’est passer pour un mec sans couilles qui n’assume pas.

Il faut savoir qu’un shit-test arrive rarement par hasard : alors en effet des fois c’est juste pour s’amuser (dans ce cas attention aux « femmes fatales » et autres « mangeuses d’hommes » !), mais sinon c’est probablement qu’elle est sincèrement intéressée (ça peut être les deux aussi).

Souvent répondre par de l’humour c’est le mieux, ça peut en plus permettre d’éviter la question si la vraie réponse est gênante (ça dépend de comment ça se passe avec la fille et de ta personnalité comme toujours), exemples : « Oui mais seulement les jeudi soir *clin d’œil car c’est jeudi soir* » ou la taquiner « Quoi ? Mais c’est toi qui me drague depuis le début là ! Coquine ! ». Tu vois le genre.

Second exemple : « Non mais toi tu es un geek, ça me va pas moi il faut que ça bouge je suis un peu pile électrique » alors que vous avez déjà fait connaissance et que tes intentions sont claires, donc ce n’est clairement pas un rejet immédiat (un shit test je me répète c’est lorsque vous êtes en « phase séduction », pas au moment où tu l’abordes), une bonne réponse serait : « Je suis très doué avec l’électricité t’inquiète » et hop. Répondre une bêtise montre que tu n’es pas impacté, que tu es stable émotionnellement etc. C’est largement mieux que de prendre une mine déconfite et de partir la tête basse en mode « ok je te laisse tranquille », et pour cet exemple c’est mieux que de répondre « c’est vrai je ne fais pas de sport… mais bon… [Malaise palpable] ».

Je termine rapidement sur un dernier shit-test assez commun, surtout au collège / lycée : une fille vient te voir et te sors quelque chose du genre « Dis, tu plais à machine, je suis sa pote, elle te plaît aussi ou pas ? Je peux vous arranger un truc ;) ». Si ça t’arrive, ça doit sonner l’alerte rouge dans ta tête. L’alerte rouge oui, parce que déjà rien ne te dit que ce qu’elle vient de dire est vrai. Peut-être qu’en fait elles ont hâte d’entendre ta réponse pour se foutre de ta gueule. Car oui, le fait est que tu es perdant dans les deux cas : si tu réponds un non en rougissant c’est le fou rire assuré pour elles… ou la fermeture d’une occasion potentielle ! A l’inverse si tu dis oui en lui demandant de ne pas le répéter ou de t’aider, ça donnera probablement : « Olala il n’a pas de couilles le mec haha », même résultat.

Après peut être que c’est vrai et que la fille est sincèrement intéressée. Mais ça ne change rien, tu es dans une mauvaise position : si tu dis oui tu passes toujours en partie pour le mec sans couilles (je ne dis pas que c’est un « carton rouge » mais tu réduis tes chances quoi). Ne demande jamais à une amie de t’arranger un coup ou autre. Une relation c’est à deux, pas à trois. En disant oui comme ça à une amie c’est intrinsèquement lui demander d’arranger le coup. Et sinon si tu dis non tu peux lui causer de la peine et elle pourrait très bien tirer une croix sur toi.

Bref, quoi répondre à ça ? Répond à côté. Dis à cette copine « Ah bon ? J’avais pas remarqué, bah dis-lui de me le dire en face d’abord et on verra » et hop question esquivée. Ou alors « Non en fait j’aimerai avoir ton numéro à toi ! » (Attention c’est dangereux, à faire clairement et sincèrement en mode blague, si ça sonne faux c’est contre-productif… sauf si tu veux vraiment le numéro de la copine hein !). Bref j’en ai déjà trop écrit à ce sujet, tout ça devrait te donner des pistes. Et surtout n’oublie jamais la règle n°0 : ne te prend jamais la tête à tout analyser et réfléchir, vis l’instant présent !

« Non mais de toute façon les filles préfèrent les « Bad Guy » / rebelles aux mecs gentils, je n’arriverai jamais à pécho... »[tocIgnore][/tocIgnore]

Oui en effet c'est plutôt vrai, les filles ont tendance à courir après les « connards » en laissant les « vrais » mecs sur le côté. Heureusement ça a tendance à s'arrêter avec l'âge, l'effet de la ménopause qui se rapproche entre autres ! Et blague à part surtout l’expérience que ces mecs là sont pas spécialement stables. Les raisons derrière ça sont simples, je vais rapidement les expliquer.

Par contre avant ça attention, parce que certains se disent « gentils » / « sympa » alors qu'ils ne le sont pas forcément. En réalité, un mec qui s’autoproclame comme étant gentil dans cette situation y’a de bonnes chances que ça soit pour se justifier du « pourquoi il ne pécho » pas, en gros pour rejeter la faute sur les autres alors que c'est bien à lui de se bouger au départ ! C’est en effet souvent une preuve de frustration plus qu’autre chose.

Si c'est ton cas alors stop les excuses et sors toi les doigts ! C'est de l'arrogance de croire que parce que tu es soi-disant gentil alors les filles doivent te courir après. C’est croire que parce que tu fais un acte de gentillesse alors l’autre te doit immédiatement quelque chose en retour, sinon c’est qu’il est méchant contrairement à toi. Ou pire encore, c’est être gentil dans le but d’avoir quelque chose en retour. Ce genre de choses se sentent, tu es needy (je te laisse relire l’article correspondant). Et non la vie ça ne marche pas comme ça désolé.

Alors pourquoi les filles, surtout jeunes, sont plus attirées par les « Bad Boy » ? C'est de la simple psychologie. Un « Bad Guy » c'est un mec qui a tendance à en avoir rien à fo*tre du regard des autres, à être confiant en lui-même (souvent trop c’est certain), à ne rien attendre en retour quand il rend un service et à ne pas se mettre à 4 pattes quand on lui demande quelque chose etc... Ça ne te rappelle pas un truc ? Si ce n'est pas le cas, je t'invite vivement à relire les règles n°1 et 2... Mais là à ce niveau faut le faire exprès, tu ne les as probablement pas lues hein ?

Bon et sinon pourquoi plutôt les filles jeunes ? Parce qu'avec l'âge, cette histoire-là de recherche de l'émotionnel se réduit chez les femmes, ajouté à l'expérience que ces mecs-là sont instables voire dangereux / qu’ils ne leur apporteront rien comme je disais. C'est là qu'elles se rendent compte qu'en fait un mec « plus calme » et plus « réaliste », ce n’est pas forcément mauvais ! Et après on dit que les femmes sont plus matures hein !

Et du coup non mon dossier ne te conseille pas de devenir un « Bad Guy ». Bien au contraire. Parce que la différence entre le mec bien (et viril) de mon dossier et un « rebelle » c'est que le premier n'est pas un égoïste, il se met à la place des autres pour les comprendre et ne cherche pas à leur causer du tort. Et il n’est pas arrogant, il a conscience de ne pas être parfait etc. Les bad guy ont leurs propres instabilités qui ne permettent pas de fonder une famille viable, le mec viril est tout l’inverse.

Non, les (vraies) filles ne sont pas attirées par les mecs qui insultent leurs prochains, cherchent à leur faire du mal ou se contre-fichent d’elles. Par contre oui les filles ne sont pas attirées par les paillassons qui leur courent après et qui s'auto titrent « Nice Guy » par frustration d’absence de résultats, dans le seul but de ne pas se remettre en cause ou croyant qu’ils vont pécho parce qu’ils leur rendent des services… J’en ai écrit un article hors-série entier tellement ce discours prend de l’ampleur, rendez-vous là-bas si tu en es convaincu pour comprendre pourquoi tu es dans l’erreur et c’est contre-productif (c’est toi le perdant !).

« Non mais de toute façon les filles veulent que des mecs grand et musclés blabla, j’ai aucune chance avec ma calvitie blabla »[tocIgnore][/tocIgnore]

Non.

C’est la personnalité qui est le plus important. Alors oui y’a des filles superficielles ça existe aussi, mais fuis-les car c’est des nids à emm*rdes, ou elles sont juste inintéressantes pour la majorité. Dis-toi plutôt qu’en étant « lambda » physiquement tu as la chance d’avoir un filtre automatique de ces « problèmes sur jambes ». Le sexe facile sans sérieux c’est cool un moment mais tout humain un jour s’en lasse hein, et à ce moment-là les « bg » vont galérer à trouver une fille bien.

Par contre c’est absolument vrai qu’être beau physiquement améliore tes chances de pécho, ça rend la « tâche plus facile en moyenne » on va dire. Mais hormis à bien t’habiller et te coiffer, à un moment tu ne peux pas améliorer ce côté physique car tu es comme tu es. Par exemple si tu as une grosse calvitie bah rase toi la tête si tu veux ! Tu ne pourras pas faire grand-chose d’autre. Tu peux faire quelques pompes chez toi pour affiner ta silhouette mais c’est à peu près tout (attention à ne pas aller à la salle pour devenir un « musclor » juste pour pécho, fais le pour toi et ta confiance avant tout !).

Ça ne sert à rien de déprimer sur ce que tu es en étant jaloux des autres. Occupe-toi plutôt de changer ta personnalité / ton état d’esprit car eux tu peux, contrairement à ton physique ! C’était tout l’objet de ce dossier. Surtout qu’être jaloux / frustré ça peut se sentir facilement d’après ton attitude. Les filles ont de vrais radars pour détecter ça et la seule chose que ça fera c’est te faire perdre des points !

« Pourquoi les filles évitent souvent de me voir en prétextant être occupées plutôt que de me mettre un bon gros râteau clair et net ? »[tocIgnore][/tocIgnore]

C’est un truc qui arrive tout le temps, peu importe le contexte (site de rencontre, amie d’amie etc), et est pourtant souvent mal compris par les hommes. Une fille qui fait ça peut avoir plusieurs raisons possibles : elle n’est pas intéressée, se sert de toi pour son égo, te garde en option (en second choix ?), a la flemme de bouger, se dit qu’elle est moche aujourd’hui ou est réellement occupée. Y’a pas besoin de chercher plus loin, c’est forcément l’une de ces possibilités. Mais en fait, puisqu’on ne peut pas savoir quel cas c’est réellement (lui demander ne servira probablement à rien) et qu’il y en a 3 où ça peut être du manque de temps/énergie sincère, c’est la raison pour laquelle il faut persister et ne jamais s’arrêter au premier refus (j’espère que tout s’emboîte clairement dans ta tête maintenant !).

Et surtout c’est la raison pour laquelle ça ne sert à rien de tergiverser quand ça arrive ! Une fille qui refuse 10 fois d’affiliée par contre là ça devient plutôt clair… D’où à terme l’ultimatum que j’ai déjà mentionné pour qu’elle se bouge, au cas où. Avoir des amies permet d’être de « l’autre côté », si tu en as tu verras ce comportement de flemme bien plus souvent qu’on peut le croire (bien entendu ça dépend des filles), même pour des sorties cool entre potes alors imagine pour des rencards…

Pourquoi ont-elles tendance à le faire souvent pour les rencards en effet ? Tu devrais commencer à pouvoir le deviner. Pour une fille, tout rapport de séduction c’est en fait en quelque sorte être une proie face à un homme prédateur. Certains hommes sont tellement des prédateurs qu’ils en viennent à harceler ou violer, heureusement ce n’est pas le cas de la plupart des hommes, mais ce fait est clairement ancré dans les mentalités.

En plus, puisque les filles ont le choix (elles n’ont pas beaucoup d’efforts à faire pour que des hommes viennent pour essayer de les pécho), elles auront tendance à se dire qu’elles peuvent trouver mieux ou qu’elles ont un peu la flemme et qu’il y en aura toujours un autre plus tard, autant voir une pote qui n’est dispo que ce même jour etc et donc repousser. Chose absolument inexistante chez les hommes bien au contraire, puisqu’on va plutôt foncer sur la première opportunité où on va tout donner, car on en a peu et que ça nous demande des efforts. Et il ne faut pas oublier le facteur « règles » : 1 semaine sur 4 chaque fille a plus ou moins mal au ventre et la flemme de bouger potentiellement, rien à voir avec toi !

Puis, puisqu’il y a presque toujours en tout temps plusieurs mecs sur une même fille (et qu’elle en a conscience), ça paraît évident qu’il y a de bonnes chances qu’il y ait toujours un mec plus intéressant que toi dans son esprit, dans ce cas elle peut temporiser de ton côté le temps de voir si ce mec attaque comme il se doit ou non. Rien de calculé, aucune manipulation à ce niveau je précise, c’est encore une fois inconscient et on le ferait nous aussi si on avait le choix et que l’on était passifs dans ce genre de rapports. Annuler un rencard peut être considéré comme un shit test en fait.

Ah et ce n’est pas parce que tu es n°2 ou qu’elle se sert de toi pour son égo sur le moment que tu n’as aucune chance ou qu’elle ne te mérite pas. Il faut sortir des clichés Disneyliens où la fille doit être à fond sur toi ou rien. La plupart des filles le disent elles-mêmes : elles ont plein de prétendants et le gagnant c’est rarement celui qui leur plaisait le plus, c’est plutôt celui qui attaque le mieux (bon elles ne le disent pas aussi honnêtement évidemment haha). C’est pour toutes ces raisons que la séduction c’est une affaire d’un peu chance et surtout de persistance, pour nous les hommes.

Et il y a enfin un dernier facteur. Si cette fille est une connaissance, une collègue, une camarade de promo etc, elle peut faire semblant de ne jamais être dispo pour ne pas avoir à te mettre un râteau clair, pour qu’il n’y ait pas malaise. Il faut se mettre à la place de la fille : elle ne sait pas comment tu vas réagir au râteau clair et net. Les filles ne prennent pas plaisir à mettre des râteaux hein, elles savent que ça fait mal (bon comme toujours des filles méchantes ça existe mais l’extrême majorité non). Et surtout, plein de mecs chelous peuvent se mettre à chialer, la supplier, la suivre partout ou que sais-je encore. Elles ont peur de ça (peur de ce que les gens vont en dire ou que le mec devienne violent par désespoir etc) et partent du coup du principe que tu es un mec comme ça. Au contraire, à toi d’aller chercher des râteaux bien violents et à montrer à la fille que t’en balecs (avec les ultimatums par exemple ou en persistant). C’est ça être un homme viril, malheureusement (si c’était facile on le serait déjà tous, et pas besoin de tous ces pavés que j’ai écrit).

« Comment draguer une collègue de bureau ? C’est risqué non ? »[tocIgnore][/tocIgnore]

C’est tout à fait faisable contrairement à ce qu’on peut croire. Mais ça demande en effet de faire preuve de beaucoup d’empathie pour la fille et d’être bien réaliste dans les « risques », ce n’est clairement pas à faire si tu es puceau asocial (désolé pour les clichés). Je m’explique. 

Tout d’abord il nous faut différencier une collègue « proche », c’est à dire dans une petite boîte ou dans le même service que toi, d’une collègue inconnue et « lointaine » dans une grosse boîte que tu croises par pur hasard à la machine à café. Le premier cas est évidemment bien plus tendu que le second… et non recommandé. Déjà que la plupart des jeunes sont sur les sites de rencontre donc ne vont pas prendre de risques à essayer avec un collègue… Mais comme mentionné tout le long de ce dossier, il vaut mieux tenter que de ne rien faire ! Ah et surtout ne jamais draguer une collègue au-dessus ou pire : en dessous, hiérarchiquement, là tu es immédiatement à risque juridiquement, il ne faut pas rigoler avec ça.

Comment pécho sa collègue alors ? Avant de parler comment draguer, je vais d’abord mentionner les problèmes sous-jacents. Le risque principal c’est d’être grillé par d’autres collègues alors que tu « attaques ». Immédiatement la fille va te recaler car elle aura peur de sa propre réputation, et à terme si tu te fais prendre plusieurs fois tu risques d’être catalogué comme le mec en chien qui cherche à pécho toutes ses collègues, ce qui les fera toutes immédiatement fuir ta présence dès leur arrivée dans la boîte (ce genre de rumeurs c’est du croustillant pour les filles).

Et si tu fais ça vraiment mal ça peut avoir des répercussions au niveau de ta hiérarchie et donc de ton boulot en général, quitte à aller jusqu’au licenciement hein, vraiment fais gaffe. Parce que oui, l’autre risque c’est le harcèlement au travail. Là contrairement à ce que j’ai pu écrire dans le dossier, une collègue qui t’as dit non mais qui te côtoie/parle toujours ce n’est pas qu’elle est en réalité intéressée : c’est surtout qu’elle est obligée d’aller au boulot et potentiellement de travailler avec toi ou ton service. D’où le fait que draguer une collègue proche est bien plus risqué car tu vas continuer à la voir quotidiennement. A toi de savoir t’arrêter dans cette situation, sinon c’est du harcèlement.

Mais il existe une manière d’éviter cette situation, ces risques et ce malaise potentiel : en faisant ça proprement, on y arrive. Comment draguer sans se faire prendre par les autres alors qu’il faut être clair sur ses intentions ? Justement ici il faut faire preuve d’un peu plus de subtilité. Commence par passer du temps avec cette collègue à bien discuter, peu importe s’il y a d’autres gens autour, en restant dans un cadre pro - si vos discussions ne sont pas « follement endiablées » et que la fille est au contraire fermée tu peux laisser tomber. Sinon laisse quelques signes pour qu’elle ait des doutes quand même, comme un regard insistant ou de grands sourires etc. Vraiment montre que tu prends plaisir à papoter avec elle plus qu’avec d’autres (et il faut donc que ça soit le cas réellement #empathie).

Si c’est une collègue « lointaine » (ce que je conseille une nouvelle fois pour réduire les risques d’emm*rdes), fais exprès d’aller à la même heure qu’elle à la machine à café, la pause clope ou le midi etc, il faut évidemment provoquer ces contacts. Il faut vraiment que dans son esprit tu devienne le mec cool de la boîte qui lui améliore ses journées de boulot pourries (attention à ne pas être le paillasson évidemment comme toujours).

Une fois ce contact bien établi (d’une durée de quelques semaines à 2-3 mois max) propose une sortie en tête à tête, ou avec d’autres collègues dans un premier temps (collègues qu’elle connaît), toujours dans un cadre pro. Par exemple boire un verre pour fêter une réussite professionnelle, ou venir faire une rando ou autre sortie sympa en groupe - que vous auriez découvert comme intérêt commun à travers vos discussions. Le but de l’invitation est de rester ambigu, pour qu’elle puisse dire non sans qu’il y ait malaise ou oui s’il y a un potentiel intérêt (elle peut dire oui sans être intéressée évidemment attention, puisque c’est ambigu).

L’idée c’est de te retrouver seul à seule assez rapidement (pas grave si ce n’est pas à la première sortie, mais il ne faut pas s’éterniser) et cette fois-là d’attaquer frontalement, en dehors du cadre du boulot donc : par exemple autour d’un verre lui dire que « vous vous entendez super bien quand même » en lui caressant la main avec un grand sourire, le message est clair et sa réponse le sera aussi.

Un rejet à n’importe quel moment, y compris pour les invitations, c’est à comprendre comme un râteau et c’est là qu’il faut arrêter, sans persister cette fois. Si la fille ne veut jamais te voir en dehors du boulot c’est qu’elle souhaite conserver une relation professionnelle avec toi et justement ne pas mettre en place de l’ambiguïté entre vous. Et sinon si le râteau est clair et net car tu as attaqué, c’est là qu’il faut immédiatement mettre les choses au clair sinon malaise assuré au boulot, sauf évidemment si la fille est très lointaine et que tu ne la reverras jamais (mais ça ne coûte rien de lui dire ce qui suis, c’est juste optionnel comparé à la collègue proche où là c’est ultra obligatoire) :

Dis-lui que sa réponse te va que tu voulais juste essayer, c’est dommage tant pis et balecs vous restez collègues, elle n’a rien à craindre de ta part. Il faut absolument rassurer à ce niveau de cette manière, si c’est fait correctement il n’y aura aucun souci (sauf si c’est une tarée, mais là le problème est plutôt que tu sois arrivé jusqu’à ce stade sans l’avoir vu).

Et évidemment attention, si après elle continue à te parler normalement au boulot ce n’est pas qu’elle a changé d’avis, c’est simplement que tu lui as dit que c’était un essai et tant pis, et qu’elle t’apprécie en tant que personne/ami. Autant alors en profiter pour qu’elle te présente ses amies célibataires un jour ! En plus l’avantage d’en faire une amie c’est de couper court aux risques de rumeurs dans la boîte (mais bon les rumeurs qu’est-ce qu’on s’en fout… A part si ça fait fuir les nouvelles).

A propos de l'auteur et de ce site :

Tombé dans l'informatique étant petit tel un Obélix (à 3 ans pour être précis), j'ai la chance contrairement à ce dernier de pouvoir continuer à en prendre des "doses quotidiennes", depuis 24 ans pour tout dire . En effet je suis ce qu'on appelle un geek (un vrai, genre je joue pas à candy crush désolé) et je suis aussi développeur à plein temps maintenant... Lire la suite

Pour me contacter :

Par mail

Ce site ne comporte aucune pub et est maintenu bénévolement. Si vous souhaitez me soutenir, n'hésitez pas à m'offrir une baguette (soit 1€) !

Paypal pixel

Sinon si vous êtes sur Brave, n'hésitez pas à me faire un don d'1 BAT ! (Qu'est-ce que c'est ?)


Support-Vision - A propos - Me retrouver : Facebook ou Twitter - Contact
Ce site et son contenu sont mis à disposition selon la Licence Creative Commons (CC BY-NC-SA 4.0).