De la culture générale super claire !

Exemple d’un échec durant une soirée : ce qu’il ne faut pas faire

https://assets.support-vision.fr/images/28/Image-principale-7.jpeg

Je vais présenter ici une petite histoire, vécue par quelqu’un qui à l’origine l’a posté sur un forum pour obtenir de l’aide. Je vais d’abord donner les faits (objectivement, selon son point de vue à lui) puis on va analyser tout ça selon ce qu’on a vu précédemment.

Le mec n’a aucune expérience avec les filles, il est à une soirée avec sa « cible ». Il s’était donné comme objectif de lui faire un bisou dans le cou suite à un câlin (ou autre moment où ils seraient proches, pas extrêmement dur en soirée) et d’enchaîner en l’embrassant si elle se laissait faire. On n’en sait pas plus sur eux, ni leur âge ou depuis combien de temps ils se connaissent. Ce n’était pas une fille random qu’il n’avait jamais vu jusqu’ici en tout cas, et il dit d’ailleurs qu’elle est un peu « facile ». Ils doivent avoir probablement dans les 18-20 ans, peut-être un peu plus.

Le contexte/l’histoire[tocIgnore][/tocIgnore]

Bref, il raconte donc la fameuse soirée, qu’il passe en partie avec elle. A un moment il lui lance une pique pour la taquiner, qu’elle prend « mal ». Il propose alors un câlin pour se faire pardonner. Pendant ce câlin, comme prévu, il lui fait ce bisou dans le cou (après sûrement beaucoup de difficultés, ce que l’auteur confirme). Elle lui sort (je cite) :

- « ouloulou ça devient chaud, t’essaies de me faire un suçon ? »

- « Haha non je sentais juste ton parfum… C’est bon tu es réconfortée maintenant ? »

Elle répond oui oui et s’éloigne sans rien ajouter. L’auteur indique que « ça commence mal mais rien n’est perdu ». Il la voit ensuite danser avec d’autres mecs de la soirée et est sûrement pris de jalousie, car il décide de tout faire pour l’en éloigner. Apparemment, il ne donne pas trop de détails, mais rapidement après ils décident de se servir dans les pizzas congelées de l’organisateur de la soirée. Il tente alors apparemment « d’expérimenter une idée » qu’on lui avait proposé plus tôt sur le forum (car il avait fait un autre sujet pour demander des conseils à l’origine) : Il prend une part en bouche et lui dit « Vas y prend là », elle répond « C’est bizarre ça par contre haha », « Oui j’avoue ». En parlant il fait tomber la part et se retrouve donc à la nettoyer pendant qu’elle s’en va rejoindre les autres.

Il signale qu’il commence à perdre violemment confiance en lui à partir de ce moment-là. Il se met à penser à elle en permanence et ne profite plus vraiment de la soirée. Un peu plus tard ils se retrouvent à nouveau à discuter, elle lui sort :

- « Bon c'est quand que tu chopes toi ? »

- « J..je s..sais p..pas et t..toi ? » (Probablement exagéré mais on comprend l’idée, au moins il est honnête)

- « Bah j'attends que tu prennes l'initiative »

- « C..comment ça ? »

- « Je déconne hein »

- « Ha ha ha j..je me d..disais b..bien »

- « Je vais me faire Maxime je pense, mais sachant qu'on est pote je sais pas si c'est une bonne idée »

- « Vas-y f..f..fonce »

L’auteur termine le message en disant qu’ils se sont ensuite roulés des pelles pendant toute la soirée (la fille et le fameux Maxime) et qu’il est resté à se bourrer la gueule, jusqu’à la voir partir avec ce mec.

Le sujet du forum continue ensuite à partir de là, elle le contacte le lendemain « Tu n’es pas rentré sans trop de dommages finalement haha ? ». Je ne vais pas mettre chaque échange sms par sms, je vais juste résumer. Après avoir répondu, il en profite pour lui demander ce qu’elle a fait, elle répond que « Maxime l’a raccompagné chez elle et que ça ne s’est pas super bien passé ». Il lui demande rapidement après si elle a couché avec lui, poussé par les commentaires des gens sur le forum.

Elle répond « Oui » et « C’est tellement badant putain » (traduction, déprimant). Là l’auteur dit qu’il a perdu toute estime envers elle sur le forum et lui demande en quoi c’est « badant », elle répond que le Maxime en a profité car elle était bourrée, qu’elle ne sait pas pourquoi elle a fait ça, qu’elle est conne etc.. Poussé encore une fois par les membres du forum, mais aussi car il le pense apparemment un peu, il répond qu’il ne la « pensait pas comme ça » et « Du coup pour que je puisse te niquer il va falloir qu’on boive avant c’est ça ? ».

Forcément la fille le prend mal (en vrai dans ses réponses ça semble aller) et il en rajoute une couche. Elle lui demande en gros pourquoi il le prend mal à ce point, pour qu’il crache le morceau : il a des sentiments. Elle lui dit qu’elle s’en doutait et lui propose d’en parler en face. Il répond qu’il veut savoir ce qu’elle en pense maintenant. Et il se prend une méchante friendzone comme dernier message « J’ai énormément d’affection pour toi […] je ne pense pas que je pourrais t’offrir ce que tu cherches […] tu mérites des filles meilleures que moi ».

Analyse[tocIgnore][/tocIgnore]

Alors, que peut-on tirer de tout ça ? Qu’il a raté un paquet d’occasions de la « pécho ». Pourquoi ? Car elle n’attendait que ça et a essayé de le lui faire comprendre avec sa logique purement féminine. Pourquoi ça a foiré ? Parce qu’il avait peur et n’a rien osé faire après le fameux bisou, car il ne comprend pas la logique féminine et qu’il n’a pas d’expérience en général. C’était même probablement la première fois qu’il faisait un bisou à une fille. Mais il n’y a aucune honte à avoir, y’a une première fois à tout, pour tout le monde.

Tout allait bien jusqu’à ce bisou, justement. Jusqu’ici, il s’était donné un petit objectif atteignable (fin de la règle n°1) : « Je lui fais un bisou et on verra ensuite ». On constate que ce n’était pas « Il faut absolument que je la mette dans de bonnes conditions avant d’oser faire ce bisou pour que ça passe » et il y a un gouffre entre les deux modes de pensées.

Par ailleurs, il a demandé des conseils avant la soirée. Ça ne peut pas faire de mal, ça permet surtout de prendre confiance lorsqu’on n’a aucune expérience. Après l’utilité risque de s’arrêter là, car personne n’est mieux au courant que lui de leur relation et donc, personne ne peut lui donner de conseils qui fonctionneront forcément. La seule chose qu’on peut lui conseiller c’est « vas-y sinon tu vas regretter, tu n’y perdras rien », à lui de faire le reste. Il n’aurait par contre pas dû continuer à demander des conseils après la soirée, car ça lui a en partie foiré sa dernière chance comme on va le voir plus loin.

Bref, il a donc atteint son objectif originel. S’en suit immédiatement une première erreur : il aurait dû en tirer une énorme confiance, car il avait réussi. Parfois il faut savoir ne pas être trop gourmand et s’arrêter là en restant satisfait. Il ne faut pas voir le fait de l’amener dans son lit comme la seule réussite, et tout le reste des échecs, non ! (Vu dans les règles n°2 et 3). Il aurait très bien pu s’arrêter là, et réattaquer à une autre soirée avec un objectif plus « difficile » pour aller un peu plus loin.

Deuxième erreur immédiate et qui en découle, suite à ce bisou elle lui pose une question (elle prend la température pour savoir ce qu’il veut), il répond à côté sans porter ses cou*lles « Je sentais juste ton parfum » … Il fallait répondre « Oui, et si je te le faisais ici plutôt ? [Sur la joue] » (ici, il y aurait eu de grandes chances qu’elle rigole et se laisse faire, et il n’y a plus qu’à la regarder dans les yeux puis l’embrasser et hop), « Ce joli cou me donne envie de le manger » (truc du genre, et même enchaînement que la réponse précédente) ou « Dis-donc coquine, tu t’excites vite toi » (Côté plus taquin) par exemple. Ces réponses transpirent la confiance et communiquent qu’elle te plaît, c’est ça qu’elle voulait entendre. En plus s’il y a malentendu (friendzone ou autre, mais c’est très improbable ici) elle l’aurait alors immédiatement rembarré et ça aurait été une bonne chose : pas besoin de courir après quelqu’un qui n’est pas intéressé, c’est de la perte de temps.

Comme je le marque, je suis certain qu’il aurait été possible de l’embrasser très rapidement après ça, avec d’excellentes « chances de succès ». Après, cette erreur-ci est bien moins grave que la première, car il lui a quand même fait un bisou, et dans le cou en plus. Dans la tête de la fille ça fait tilt « Oh mais dis donc il fait quoi ?  Intéressant ». Le fait qu’elle ne le repousse pas ici est une preuve de plus. Ce n’est pas si grave qu’il ne réponde pas en « mode confiance » car il aurait eu d’autres occasions. Encore une fois, une fille ne laisse pas un mec random lui faire un bisou, encore plus dans le cou. C’est une zone quasi intime. Si elle ne repousse pas, il FAUT continuer, c’est comme si elle disait « oh oui j’adore vas-y continue ».

Troisième erreur, importante celle-là : il avait prévu dans ses objectifs de « l’embrasser ensuite si elle se laissait faire » (marqué en haut dans l’introduction, il l’a écrit noir sur blanc avant d’aller à cette soirée). Peut-être qu’il a été trop gourmand sur le moment en écrivant ça, oui. Mais le problème surtout c’est qu’il ne savait plus quoi faire ensuite. Il avait atteint son objectif (c’est bien) mais en fait pas vraiment car il veut beaucoup plus… Du coup il n’a pas les gains (confiance) et derrière avec le coup de la pizza, il s’est senti ridicule (à raison, mais sans conséquences sur l’opinion de la fille) et sa confiance s’est effondrée. Sans confiance, pas de fille.

A partir de là il avait perdu, alors qu’elle lui fait ensuite la plus grande perche de tous les temps « C’est quand que tu me pécho ? ». SERIEUSEMENT, IL AURAIT DU LUI SAUTER DESSUS IMMEDIATEMENT APRES CA ! Sauf qu’il avait perdu confiance, ça l’a complètement déstabilisé et enterré. Je veux dire, c’est tout bonnement incroyable une ouverture pareille, on sent que cette fille assume de sortir avec des mecs et n’est pas une « sainte ni touche ». Pour elle là, elle tire la dernière carte de son chapeau, elle donne tout.

Son absence de réponse virile lui fait comprendre que c’est mort avec lui (mais pour ce soir en tout cas et seulement, c’est très important, ce n’est pas un « carton rouge »). Là notre logique à nous crie que la fille aurait dû tout simplement l’embrasser elle, puisqu’elle le veut. Mais non, logique féminine oblige, elle veut que « ça se fasse tout seul », en gros que ça soit lui qui prenne les devants. Dans sa tête, c’est la différence entre être une fille sûre d’elle qui pécho, et une salope. Et c’est aussi parce qu’un râteau est encore pire pour une fille, elle ne peut pas être 100% sûre que ça « va marcher ». La chose à répondre à ce moment-là c’est par exemple « Et toi, c’est quand que tu me pécho/passe à l’attaque ? » ou juste « maintenant » avec le sourire et y aller etc…

Elle ajoute ensuite qu’elle va « se faire Maxime », son ultime carte de la soirée. Franchement elle fait des efforts. En fait elle cherche à le rendre jaloux pour qu’il se bouge. Mais lui il est mort depuis le coup de la pizza, il n’est pas drôle ni viril. Pire encore, il lui dit « vas-y », en mode je n’en ai rien à fo*tre. Du coup, pour le rendre jaloux et qu’il se bouge, mais aussi sûrement car elle doit être déçue voire même vexée (vu qu’il ne fait rien, elle le prend comme s’il n’était pas intéressé et elle le comprend comme quoi elle n’est donc pas attirante), elle va vraiment « se faire » ce Maxime, qui a dû se demander qu’elle mouche l’a piquée et passer une excellente soirée par la suite.

Un sacré gâchis. Un immonde gâchis. Qu’elle semble avoir regretté ensuite, il est très probable que le fameux Maxime ne la revoit plus. Et on a là l’exemple parfait de ce que le manque d’expérience donne, en plus des tonnes de clichés donnés par la société : du malheur, car les 2 sexes ne communiquent pas entre eux comme dans les films.

Le pire dans tout ça, c’est qu’elle renvoie un message le lendemain, un gros indice qu’elle n’a pas laissé tomber avec lui. Sauf que lui, entre temps, conscient qu’il a merdé et par besoin de se sentir mieux, va raconter cette histoire et continuer à demander des conseils à des inconnus (qui veulent son malheur pour la plupart, malheureusement sur internet). C’est parfaitement compréhensible, mais il n’y trouvera pas de réconfort. Au contraire, beaucoup de gens vont traiter la fille de p*te et dire qu’elle ne le mérite pas, il va du coup complètement foirer ses dernières chances par sms. Au contraire, il aurait dû faire de l’introspection seul, réfléchir à ce qui ne s’est pas bien passé, à quand il y a eu ce « tournant ».

Et aussi se rappeler qu’il a quand même fait ce bisou et qu’il a passé une bonne soirée jusqu’à un certain point. Il aurait dû reprendre confiance en lui et réattaquer à la prochaine occasion, il l’aurait eue cette fois. Et surtout, encore une fois, personne ne peut lui dicter ce qu’il va répondre à la fille mot à mot. C’est une autre erreur qu’il a faite, car il ne parlait plus vraiment avec elle, il lui parlait à travers les gens du forum. Ça ne pouvait que mal finir. Pourquoi ? Car, entre-autres, la fille sent qu’il n’est pas lui-même, que la conversation n’est pas « naturelle ». Ici c’est même pire car il va la traiter de salope/p*te directement. Quand je donne des exemples ce sont bien des exemples qui donnent une idée, ce n’est pas à reprendre mot à mot. Il faut que ça soit spontané et dans le ton de votre relation. Si tu ne l’as jamais taquinée, tu ne vas pas te mettre à la taquiner soudainement lorsque ça devient « chaud » parce que quelqu’un t’as dit de le faire, sinon elle va trouver ça bizarre et ça sera contre-productif

A la place donc, vexé, presque humilié, il l’a traite de p*te par sous-entendu, la pire chose qu’on puisse dire à une fille, alors même qu’elle-même revient la queue entre les jambes. Honnête, elle a en effet avoué qu’elle a couché et assure qu’elle est conne et que c’était une erreur. Est-ce qu’elle regrette vraiment on n’en sait rien, en tout cas elle le dit c’est déjà ça. Puis il est vrai qu’elle devait être bien éméchée c’est sûr, pour sa défense. L’auteur avait un choix, la pardonner et peut être la choper, ou la traiter de p*te.

Ça reste un choix mais je parie qu’il n’est pas assumé ici et plutôt empli de regrets. On l’a vu ce n’est en aucun cas une erreur de l’envoyer chier comme ça, si on a des valeurs qu’elle a clairement dépassées. Il est vrai que dans un sens on peut prendre ça comme un manque absolu de respect. Chercher à le rendre jaloux c’est une chose, mais de là à faire l’amour avec un autre juste pour ça, il y a de quoi se poser des questions. La fille est-elle stable émotionnellement ? Sait-elle ce qu’elle veut ? Ou tombe-t-elle dans les bras du premier mec qui passe par là quand quelque chose ne se passe pas comme elle le veut ? Ça peut indiquer une fille à problèmes pour plus tard en couple. Mais pas forcément, nous ne la connaissons pas assez ici. Et elle n’est justement pas encore en couple avec lui, elle a le droit de faire ce qu’elle veut quand même !

La seule chose que l’on peut constater, sans l’ombre d’un doute, c’est que s’il avait porté ses cou*lles c’est lui qui l’aurait ba*sé ce soir-là, et on sait très bien qu’il le voulait. Au moins il se rend compte qu’il a merdé et il y a de la volonté, il est juste inexpérimenté et il y arrivera un jour avec une autre.

En conclusion, je vais citer l’un des messages de l’auteur, qui résume tout cela parfaitement :

« Avec du recul c'est vrai que j'avais vraiment l'occasion de le faire. J'ai tellement envie de retourner dans le temps et de tenter, quitte à me prendre un énorme râteau… Là cette occasion manquée va me hanter jusqu'à ce j'y arrive enfin avec une fille »

A propos de l'auteur et de ce site :

Tombé dans l'informatique étant petit tel un Obélix (à 3 ans pour être précis), j'ai la chance contrairement à ce dernier de pouvoir continuer à en prendre des "doses quotidiennes", depuis 23 ans pour tout dire . En effet je suis ce qu'on appelle un geek (un vrai, genre je joue pas à candy crush désolé) et je suis aussi développeur à plein temps maintenant... Lire la suite

Pour me contacter :

Par mail

Ce site ne comporte aucune pub et est maintenu bénévolement. Si vous souhaitez me soutenir, n'hésitez pas à m'offrir une baguette (soit 1€) !

Paypal pixel

Sinon si vous êtes sur Brave, n'hésitez pas à me faire un don d'1 BAT ! (Qu'est-ce que c'est ?)


Support-Vision - A propos - Me retrouver : Facebook ou Twitter - Contact
Ce site et son contenu sont mis à disposition selon la Licence Creative Commons (CC BY-NC-SA 4.0).